QU’EST CE QU’UNE ILLUSTRATION ?

Une illustration est une représentation visuelle de nature graphique ou picturale qui a pour mission d’amplifier, de compléter, de décrire ou de prolonger un texte.
Son caractère figuratif et spécifique permet de faire passer plus facilement des concepts. En effet, elle est la figuration d’un objet ou d’une situation réelle mais exprimée de manière plus ou moins réaliste. Elle facilite le passage de l’abstrait au concret, et vice versa.

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours

Aujourd’hui, nous nous sommes tous, quotidiennement, noyés sous un flux d’informations. Par manque de temps, de disponibilité, nous sommes contraints de filtrer ces informations. Dans ce contexte, l’illustration apporte une réelle valeur ajoutée. Pourquoi se concentrer de longues minutes sur un vaste contenu quand une illustration et quelques mots bien ciblés parviennent au même résultat ? Qu’il s’agisse de clarifier un concept, de susciter l’adhésion, de créer une connivence ou de permettre aux collaborateurs de se projeter, l’illustration offre bien des possibilités… en toute simplicité.

 

 

Pourquoi l’illustration est essentielle dans la pédagogie ?

La grande force de l’illustration est son caractère pédagogique. Un petit schéma ou un croquis peut résumer en un coup d’œil plusieurs lignes de texte. Associée à des mots bien choisis, l’illustration est une alliée incontournable dans la transmission des connaissances.

L’apprentissage se fait beaucoup plus aisément et durablement lorsqu’il est associé à des illustrations. On sait également que pour une efficacité optimale, le texte et l’illustration doivent être utilisés simultanément et non, successivement. Le choix de l’illustration est toutefois capital. La cohérence entre l’image et le texte doit être parfaite si l’on veut obtenir le résultat escompté.

Rendre un contenu texte intelligible par tous

En traduisant des mots en image ou en icône (picto), un contenu visuel est accessible au plus grand nombre. Le message est plus intelligible, il peut toucher davantage de monde en dépassant même les barrières de la langue.

Au bout de 2 semaines, seulement 10 à 20 % d’une information textuelle est mémorisée

D’un point de vue scientifique, il a été prouvé que la communication visuelle permet une meilleure rétention de l’information. L’utilisation de visuels aide les individus à se souvenir plus efficacement des informations. Pourquoi ? Parce que les images sont déposées et stockées directement dans notre mémoire à long terme contrairement aux mots qui vont dans notre mémoire à court terme. Selon les résultats d’une étude sur l’apprentissage, au bout de 2 semaines, seuls 10 à 20% des textes (ou des paroles) restent en mémoire. En revanche, l’information visuelle est toujours disponible à 80%. Dans l’apprentissage comme en pédagogie, on travaille à rendre les informations accessibles, compréhensibles mais aussi mémorisables.

L’illustration est apprenante

Le dessin s’adresse au cerveau droit, les mots sont destinés au cerveau gauche. La qualité de l’un ne compense pas les faiblesses de l’autre. Il ne s’agit pas d’additionner les messages, mais de (dé)multiplier la communication. Les mots entrent alors en résonance avec les illustrations. De plus, nous savons qu’en communication, le visuel est essentiel. Par exemple, lorsque vous prenez la parole en public, la communication non verbale compte pour 93% dans la transmission de votre message (38% de communication vocale / 55% de communication visuelle).

Capter l’attention

L’objectif numéro 1 de toute communication est de capter l’attention du lecteur. En cela, l’illustration est un excellent moyen d’attirer l’œil. Dans un monde où l’information est majoritairement textuelle ou photographique, l’illustration a l’art de se démarquer. Elle rend plus visible un contenu et accélère son assimilation. En un coup d’œil, sans même lire un mot, on peut comprendre le message. Un message teinté d’une émotion qui va créer un contact plus connivent avec les cibles. La création d’une mascotte ou l’illustration de personnages permettent à chacun de s’identifier plus facilement. Il est alors plus simple de faire passer certains messages sans susciter une forme de résistance ou de méfiance. A l’inverse, représenter des collaborateurs ou des clients par des photographies peut focaliser l’esprit sur une personne ou un type de personne précis. L’identification se fait moins aisément. L’apport de l’illustration réside aussi en l’histoire qu’elle raconte ; le décor, les couleurs, le style choisi renseignent le lecteur et contribuent à faire passer l’information. Enfin, l’illustration permet une grande flexibilité. Avec elle, tout est possible ! Angles de vue, tenue, position des personnages, concrétisation d’un produit ou d’un service à venir… L’illustration ne connaît pas de limite.

Expliquer avec l’illustration

Les illustrations ont le pouvoir d’attirer le lecteur et de capter son attention. Elles ont également une fonction explicative car elles parviennent à expliciter certaines relations, à faire comprendre sous forme visuelle ce qui est parfois difficile à transmettre sous forme verbale. L’illustration montre un objet tel qu’il est et donne une représentation de cet objet qu’il peut être difficile de traduire par des mots. Les illustrations ne se limitent pas à « embellir » le texte mais facilitent l’apprentissage. L’illustration peut être redondante par rapport au contenu du texte (illustration intégrale du contenu) ou souligner les informations essentielles. Elle aide alors à la mémorisation des données principales.

 

De l’importance d’un contenu illustré sur le web

Sur le web, il a été prouvé qu’un article illustré compte 94 % de vues en plus qu’un article seul ; l’illustration renforce l’impact. À l’inverse, un long texte non illustré fera davantage fuir les internautes qui abrégeront leur temps de lecture. D’accès immédiat, une illustration offre une réponse rapide aux internautes, toujours à la recherche d’un contenu facilement assimilable. L’illustration ou le dessin est un excellent moyen d’attirer leur attention et de la garder un peu plus longtemps. Utilisée dans des gifs, son efficacité est optimale. Selon Alex Chung, CEO et cofondateur de Giphy : « une image contient un millier de mots ». Sachant qu’un gif moyen comporte une soixantaine d’images, il peut délivrer 60 000 mots… l’équivalent du contenu moyen d’un roman.

 

Quelle illustration pour quel contenu pédagogique ?

Il n’existe pas d’illustration pour tous mais une illustration pour chacun. Le choix de l’illustration doit se faire en fonction de l’entreprise, de la charte graphique, du public auquel elle s’adresse (cible), du moment choisi pour sa diffusion… On ne décidera pas du même traité selon que l’entreprise est dans une période délicate ou au contraire dans une transformation positive. Tout dépend également de la culture d’entreprise. Certaines d’entre elles privilégient un traité très abstrait, d’autres préfèrent un traité très réaliste et détaillé. L’âge du public et sa spécificité sont également à prendre en compte. Une illustration destinée à sensibiliser les enfants à la sécurité ne sera pas la même que celle utilisée pour sensibiliser des équipes techniques au respect d’un protocole de sécurité ; et pourtant les deux parlent de sécurité. L’objectif visé va aussi jouer un rôle déterminant. L’enjeu est-il de faire adhérer à une démarche ? De souder des équipes ? De clarifier un contenu très complexe ? De présenter un projet d’entreprise ? De lancer une innovation ? Pour chacun de ces cas, la réponse sera différente et l’illustration adaptée. Enfin, le support sur lequel l’illustration va être utilisé est un point essentiel. Sur une affiche ou sur un dépliant, elle pourra être riche en détails. Sur un gif destiné aux réseaux sociaux, elle devra être plus simple pour privilégier la lisibilité sur un petit écran (smartphone). Dans un motion design pédagogique, l’illustration sera là en soutien d’une voix off. Elle devra donc être complémentaire mais autorise une grande liberté de styles.

 

Tendances et influences graphiques des illustrations

Le monde de l’illustration n’échappe pas à certaines évolutions. Régulièrement de nouvelles tendances viennent renouveler l’inspiration.

  • 1. Des goûts et des couleurs
    Tendance phare et récurrente ces dernières années : le retour en force de la couleur. Toutes les options sont possibles, à condition que le résultat ne soit pas terne : couleurs vives, dégradés, teintes sourdes, couleurs vibrantes… On n’hésite plus à marier des couleurs pas forcément connus pour aller ensemble, des couleurs riches et denses.
  • 2. De la simplicité
    L’heure est aussi à la simplicité des formes qui s’adoucissent et deviennent plus organiques. Les traits s’arrondissent et les angles s’effacent. Les illustrations flat n’ont pas dit leur dernier mot ! Simplification ne veut pas dire simplicité. L’imagination est au 1er plan avec une tendance aux illustrations abstraites, au mélange des formes et des textures.
  • 3. Un esprit plus artisanal
    Contre-pied à l’univers digital où la plupart des créations sont parfaites, la tendance est aussi à un esprit hand made. Un petit côté fait maison qui apporte une légèreté au trait, quelques imperfections. On peut laisser voir des coups de crayons, la texture du papier…
  • 4. Une touche de 3D
    Les illustrations en 3 D sont également de plus en plus présentes. Elles enrichissent l’imaginaire et ouvrent de nouvelles perspectives créatives.
  • 5. Humour et bonne humeur
    L’époque est aussi à l’humour avec des illustrations qui osent le décalage et le second degré. La volonté est d’apporter un peu de bonne humeur dans un monde qui en manque souvent. Ce parti pris est d’ailleurs un bon moyen de dédramatiser des sujets parfois complexes.
  • 6. L’association illustration-photo
    Pour donner un peu de peps à des photos trop statiques, la tendance est aussi au mix illustration – photographie. Un procédé artistique efficace qui autorise pas mal d’effets et de libertés en donnant la part belle aux illustrations. Idéal pour donner une touche arty à votre communication, habiller des grands espaces.
  • 7. Des dessins au trait
    En communication pédagogique, certains sujets sont parfois techniques et nécessitent une traduction visuelle simple. Ce peut être le cas d’une innovation technologique, d’un procédé de fabrication ou même d’un protocole de sécurité. Dans ce cas, les dessins au trait (ce qu’on appelle un traité filaire) se prêtent parfaitement aux illustrations simples et schématiques. Dans le cas de motion design, ces dessins au trait peuvent aussi être animées pour un rendu plus vivant.

 

La communication visuelle en quelques chiffres

65 % des gens sont visuels : ils retiennent davantage l’information quand elle est exprimée de façon visuelle.

Le cerveau a besoin d’1/10ème de seconde pour comprendre un visuel et de 60 secondes pour lire un texte de 200 à 250 mots.

Sur le web, un article illustré avec un visuel adapté obtient 94 % de vues supplémentaires par rapport à un article seul.

 

HAUT DE PAGE

 

Quelques illustrations réalisées par etcompagnie